Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 17:47

img023

 

 

                              Les indonésiens ont un superhéros qui lutte contre le djihad.


      Il n'a pas de combinaison aux couleurs du drapeau national, mais la barbe courte et le parler cultivé. Et comme son collègue américain Captain America, il veut faire le bien. Cet invincible traqueur d'islamistes est très fort : il amadoue les anciens terroristes par la gentillesse, aide son peuple à "se débarrasser d'une idéologie déviante".

 

      Ce personnage de BD qui suscite un immense engouement chez les jeunes indonésiens est inspiré par Nasir Abbas, figure clé du réseau islamiste Jemaah Islamiyah, arrêté en avril 2003. Devenu "Captain Djihad" après avoir levé le voile sur l'organisation et aidé les autorités à traquer les terroristes, l'ancien expert en tactique de combats, armes et explosifs partage son expérience en images.:

     "En livrant les ficelles utilisées par les terroristes pour recruter et endoctriner, j'espère que la nouvelle génération ne répétera pas mes erreurs", explique le repenti du djihad.

 

      Depuis l'attentat de Bali en 2002, le plus grand pays musulman du monde s'est lancé dans une campagne énergique contre le terrorisme. Jakarta innove en diffusant une culture du dialogue, de la "tolérance" et de l"ouverture d'esprit.


        Cyril Payen. Le Nouvel Observateur

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne - dans Littérature
commenter cet article

commentaires