Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 15:11

   Et si, au lieu de consommer de l'eau et de l'énergie pour refroidir les ordinateurs des data centers, on utilisait leur chaleur pour chauffer des logements ? Le Français Paul Benoît, 40 ans, a concrétisé cette idée.

  Toujours plus nombreux, les data centers consomment énormément d'énergie pour fonctionner : il faut alimenter leurs ordinateurs, mais aussi refroidir ces derniers pour leur éviter une surchauffe fatale. On estime qu'à eux seuls ces centres de données représentent 3% de la consommation totale d'électricité dans le monde. Plutôt que de les refroidir, Paul Benoit, un ingénieur informaticien, a eu l'idée d'exploiter la chaleur qu'ils émettent. Ce polytechnicien a ainsi créé la société Qarnot Computing et mis au point le Q.rad, un radiateur numérique. Muni d'un thermostat, l'appareil ressemble à un radiateur électrique, mais il se branche à une prise et au réseau Internet via la fibre optique.

   La différence du Q.rad, c'est qu'il intègre des processeurs (coeurs des ordinateurs) auxquels Carnot Computing envoie de gros calculs à effectuer avant de récupérer les données - essentiellement des calculs de risque pour les banques et des images informatiques pour des simulations en aéronautique ou en biologie.

   La société de Paul Benoit a d'abord installé une vingtaine de Q.rad pour chauffer les locaux de l'école Télécom ParisTech, puis 300 radiateurs dans 100 logements sociaux du quartier de Balard, dans le 15ème arrondissement de la capitale. Depuis Janvier 2014, ces Q.rad y diffusent une chaleur douce. Et gratuite ! Car l'entreprise se rémunère uniquement en vendant ses services de calcul. La Banque BNP Paribas, qui lui  a déjà confié 5% de ses calculs de risque, va ainsi réduire de 75% l'empreinte carbone habituelle pour ce type de travail.

 

 

 de Sophie Caulier pour National Geographic.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne - dans Sciences
commenter cet article

commentaires

Claire 05/09/2015 17:37

Bjr. Je trouve votre article intéressant, mais pas tres clair finalement. Pourriez vous le clarifier ? A l'avance, mer i etbravopour votre blog !