Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 23:32

Cantines scolaires : les menus au régime diététique


Cantines scolaires les menus au regime dietetique
 

                                                                           Finies les frites tous les midis, place aux  légumes, aux poissons et aux fruits ! Un article de la loi de modernisation de l’agriculture votée cet été va obliger les cantines scolaires, crèches et restaurants  universitaires à revoir leurs menus dès la fin de cette année. Ce qui n’était que des recommandations va donc devenir obligatoire : les menus devront coller au mieux aux préconisations de santé publique en  termes de nutrition. Pour respecter les désormais célèbres « Ne mange pas trop  gras, trop sucré, trop salé » et « pour ta santé, mange cinq fruits et légumes par jour », les plateaux vont devenir nettement plus light. Pourtant, les aliments pré-frits ou frits, la charcuterie et les desserts industriels trop sucrés ne disparaîtront pas des réfectoires. Mais ils se feront plus discrets : pas plus de quatre fois en vingt jours. Au contraire, le poisson (du vrai, pas du  reconstitué), les légumes cuits, les crudités et les fruits seront présents en nombre dans les assiettes.

Finies aussi les batailles de ketch'up ou la salière vidée dans le verre d'eau du voisin. L'article de loi sur la qualité des repas bannit également le sel et les condiments sur les tables. On va moins rigoler à la cantoche : pas sûr que ces exigences de qualité et de nutrition  trouvent donc un écho favorable chez les principaux intéressés : les élèves. Le choc sera violent, certes, mais ils s'y habitueront. C'est pour leur bien !

 


Elle. Oct 2011.

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne
commenter cet article

commentaires