Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 13:25
Onze raisons d'être optimistes en 2014, selon Bill et Melinda Gates.

Les médias ont souvent tendance à alimenter la sinistrose ambiante, alors qu'il est fondamental que nous soyons aussi informés des bonnes nouvelles lorsqu'il y en a, et c'est le cas: nous sommes en train de faire des avancées spectaculaires en termes de durée de vie, de prévention des maladies, de lutte contre la faim et la pauvreté.

Alors que nous sommes à l'aube de l'année 2014, voici 11 raisons d'être optimistes:

1.La durée de vie augmente dans le monde:

Dans tous les pays du monde, les taux de mortalité baissent depuis 1950 . Bien qu'il reste encore beaucoup à faire, énormément de progrès ont déjà été réalisés dans les soins apportés aux bébés et aux jeunes enfants: la mortalité infantile est en considérable baisse dans quasiment tous les pays en développement depuis 2009. On rapporte 7.256 morts d'enfants en moins dans le monde par rapport à cette année-là .

Ce progrès est largement du à la prévention de maladies, comme la rougeole. L'OMS estime qu'entre 2000 et 2011, le nombre de décès provoqué par la rougeole a diminué de 71%. En conséquence de cela et grâce à d'autres améliorations dans le domaine de la santé, la durée de vie de par le monde a considérablement augmenté au cours des dernières décennies. Par exemple, la durée de vie moyenne était d'environ 64 ans en 1990, puis de 70 ans en 2011. Maïs dans certains pays, la progression a été spectaculaire: ainsi, en Ethiopie et en Afghanistan, par exemple, la durée de vie qui était de 46 ans en 1990, est passée à 60 ans en 2011. Même les pays développés progressent dans ce sens: à noter: la Suisse dont la durée de vie moyenne est passée de 78 à 83 ans en 2011 (Nous n'avons pas de chiffres précis au delà de 2011)

A retenir:

La durée de vie augmente dans quasiment tous les pays du monde. Et bonne nouvelle tout aussi importante et collatérale: la mortalité Infantile a diminué significativement.

2. De plus en plus de gens savent lire.

Le taux d'alphabétisation augmente dans le monde . En 2011, le taux d'alphabétisation de l'adulte s'élevait à 84,1% et celui des jeunes atteignait les 89,5% (!). Meme si l'on sait qu'il reste encore 896,7 millions de gens illettrés dans le monde, la tendance globale reste nettement à l'amélioration, et notamment chez les jeunes de moins de 15 ans.

L'UNESCO a résumé la situation ainsi :

Entre 1990 et 2011, le taux d'alphabétisation dans les Etats arabes est passé de 55% à 77% chez l'adulte, et de 74% à 90% chez les jeunes. Dans les pays du Sud-Est asiatique, pendant la même période, le taux d'alphabétisation adulte est passé de 47 à 63% et de 60 à 81% chez les jeunes. Dans une moindre mesure, ce progrès est aussi enregistré dans toutes les autres régions du monde.

A retenir :

Le taux global d'alphabétisation des adultes devrait atteindre 86 % d'ici 2015 et le taux d'alphabétisation des jeunes devrait atteindre 92% . Globalement, l'alphabétisation progresse, en particulier chez les jeunes..Les jeunes en grandissant, vont devenir des adultes alphabétisés: l'avenir est donc plein de futurs lecteurs.

3. Nous sommes en train de gagner la guerre contre le paludisme.

Le rapport 2013 de l'OMS sur le paludisme annonce de bonnes nouvelles: des 103 pays qui souffraient encore du paludisme en 2000, 59 sont en passe d'atteindre l'Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD), qui était d'inverser l'incidence du paludisme. Dans les 41 autres pays, les données communiquées ne sont pas analysables de manière fiable, de sorte que nous ne savons pas à l'heure qu'il est, si leur situation s'est améliorée ou dégradée.

Depuis l'année 2000, les taux de mortalité due au paludisme dans le monde ont chuté de 45% dans tous les groupes d'âge. Chez les enfants de moins de cinq ans, le taux de mortalité a diminué de 51%.

En Afrique sub-saharienne, où le paludisme était la cause majeure de décès, le traitement et la prévention du paludisme ont sauvé la vie de milliers de personnes, y compris des enfants. Dans la région, en outre, en 2000, seulement 3 % des ménages possédait une moustiquaire imprégnée d'insecticide (un outil essentiel pour prévenir le paludisme). Maintenant, 54% des ménages possèdent au moins une moustiquaire.

A retenir :

Les décès dus au paludisme sont en baisse radicale et si nous continuons de façon ininterrompue ce rythme de prévention et de traitement, d'ici à 2015 le taux de mortalité due au paludisme sera de 56% inférieur à ce qu'il était en 2000 .Selon l'association "Lutter contre le Paludisme", 700 vies sont ainsi sauvées chaque jour.

4. La tuberculose appartient désormais au passé.

La tuberculose est en régression: En 2012, 1,3 millions de personnes sont mortes de la tuberculose. Toutefois, les taux de tuberculose sont en baisse dans toutes les régions du monde. Le taux d'incidence de la tuberculose a été réduit de 45% depuis 1990. Cela signifie que le monde est en bonne voie d' atteindre l'Objectif du Millénaire pour le Développement consistant à réduire l'incidence de la tuberculose de moitié (par rapport à 1990 d'ici à 2015.)

A retenir :

Nous sommes sur la bonne voie par rapport à l'objectif de réduire de moitié la tuberculose dans le monde d'ici à l'année prochaine.

5. La pauvreté est en régression dans le monde.

En 2000, 33 % de la population mondiale vivait dans la pauvreté. Aujourd'hui ce chiffre est tombé à 21%. Bien que cela signifie qu'une 1 personne sur 5 vive encore dans la pauvreté, on aura réduit de moitié le taux de pauvreté en 20 ans.

A retenir :

Depuis l'annonce des Objectifs du Millénaire pour le Développement en 2000, plus de 600 millions de personnes sont sortis de l'extrême pauvreté, ce qui représente la plus forte baisse de la pauvreté mondiale dans toute l'histoire de l'humanité.

6.La poliomyélite est définitivement éradiquée en Inde en 2014.

En Inde, aucun nouveau cas de poliomyélite n'a été signalé depuis Janvier 2011.Ce qui permet d'affirmer en ce début 2014 que l'Inde est désormais "certifiée" exempte de polio.

Selon l'Unicef, l'Inde représentait près de la moitié des cas de polio dans le monde. C'est donc récemment en 2009, qu'un effort massif national a été déployé pour éradiquer la polio en Inde. Et c'est chose faite ! Il ne reste donc désormais dans le monde que 3 pays à ce jour dans lesquels la polio subsiste de façon endémique: l'Afghanistan, le Pakistan et le Nigeria.

A retenir:

En 1988,la polio était endémique dans 125 pays, affectant 350.000 personnes. Aujourd'hui, il ne reste que trois pays concernés et quelques centaines de cas de personnes atteintes.

7. Nous vaccinons plus que jamais de par le monde, et les résultats sont éloquents.

L'Alliance GAVI prévoit de fournir le vaccin anti-rotavirus à 30 des pays les plus pauvres au monde d'ici 2015. Le vaccin contre le rotavirus enraye la principale cause de diarrhée sévère chez les enfants, sachant que 450 000 enfants meurent de la diarrhée à rotavirus chaque année. Le programme GAVI propose de vacciner 50 millions d'enfants, ce qui les protégerait du rotavirus. Et on sait que le vaccin est efficace, puisqu'il a déjà sauvé des milliers de vie en Bolivie.

De nombreuses maladies dévastatrices peuvent être ainsi éradiquées grâce à la vaccination: la rougeole, dont les décès ont chuté de 71 % entre 1990 et 2010. L'élimination de la polio en Inde a également reposé sur l'introduction d'un vaccin efficace. Idem pour la variole.

A retenir :

Nous calculons qu'autour de l'année 2015, 50 millions d'enfants supplémentaires seront protégés du rotavirus.

8. L'Ethiopie fait du bon travail.

L'Ethiopie a démontré que des initiatives communautaires simples donnaient de bons résultats. Le programme de nutrition communautaire en Éthiopie a considérablement réduit le taux de malnutrition. Dans une communauté, Wolaita, les chiffres de malnutrition ont chuté de 75 % en trois ans grâce à cette nouvelle approche communautaire.

L'Ethiopie est aussi pionnière en ce qui concerne la planification familiale. Entre 1990 et 2011, l'utilisation des contraceptifs dans le pays a été multipliée par neuf. Une étude récente a attribué ce succès à la combinaison d'une volonté politique, du soutien des donateurs, des ONG et des partenariats public-privé, qui ont encouragé le Programme de Vulgarisation Sanitaire (PVS). Le PVS s'articule autour de la mise en place d' un réseau de 17 000 "postes de santé" et de 38 000 travailleurs qui aident à l'éducation et au soutien de la contraception.

A retenir:

L' Ethiopie était jusqu'ici le mauvais élève, en termes de malnutrition, santé et autres questions. Aujourd'hui, l'Ethiopie prouve que des problèmes apparemment insolubles peuvent être résolus grâce au labeur acharné et à une sensibilisation communautaire.

9. Nous gagnons du terrain dans la lutte contre le Sida (VIH).

Le taux d'incidence du VIH a baissé de 33% au total depuis 2005, et jusqu'à 52% chez les enfants . L'accès au traitement du VIH s'est multiplié par 40 depuis 2002 . À la fin de 2012, 9,7 millions de personnes dans le monde à revenu faible et moyen avaient accès à la thérapie antirétrovirale.

Les progrès dans le traitement du VIH signifient que le traitement n'est plus aussi dangereux que par le passé, en particulier dans les pays développés: Selon une étude qui date de Juin 2013, à 20 ans, les adultes séropositifs sous traitement antirétroviral aux Etats-Unis ou au Canada peuvent espérer vivre jusqu'à l'âge de 70 ans, soit une espérance de vie proche de celle de la population générale.

Dans les pays en développement également, le traitement réduit de manière significative les décès par le VIH. Selon l'ONU-SIDA, le nombre de personnes décédées à cause du SIDA a diminué chaque année, passant de 2,3 millions en 2005 à 1,6 millions de personnes en 2012.

A retenir:

Les décès liés au sida sont en baisse. L'accès au traitement est à la hausse. Un diagnostic de VIH n'est plus ainsi considéré comme un arrêt de mort.

10. Nous sommes en chemin pour réduire de moitié la faim dans le monde d'ici 2015.

L'ONU dans ses Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) prévoyait de réduire de moitié la faim dans le monde à partir de 1990. Nous sommes sur la bonne voie. Selon l'ONU, le nombre total de personnes souffrant de la faim a diminué de 132 millions ... on est donc passé de 18,6% à 12,5% de la population mondiale, et de 23,2 % à 14,9 % de la population des pays en développement.

A retenir:

De moins en moins de gens souffrent de la faim dans le monde.

11. Le "ver de Guinée" est la première maladie humaine éradiquée depuis la variole.

Le "ver de Guinée", maladie d'origine hydrique, accuse une baisse de 49 % depuis 2011 Nous n'avons pas encore les chiffres définitifs pour 2013, mais il n'y aurait eu que 144 cas recensés jusqu'ici en 2013.Si l'on sait qu' en 1986, 3,5 millions de personnes étaient infectées, il s'agit là d'une baisse incroyable, et 2014 pourrait être l'année d'éradication du "ver de Guinée". (La maladie est aussi connue sous le nom de "dracunculose", ou "maladie des petits dragons", car le ver cause de très vives douleurs lorsqu'il sort de la peau)

A retenir:

Pour la deuxième fois seulement dans l'histoire de l'humanité, nous sommes sur le point d'éradiquer une maladie humaine de la surface de la terre: "la dracunculose".

by Chris Higgins,

for B and M Gates foundation.

January 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne
commenter cet article

commentaires

Aumont Bernadette 03/03/2014 14:33

Merci, Isabelle, de ces blogs optimistes et passionnants, ils me font du bien à moi aussi car la vieillerie n'est pas toujours facile à porter ! Bravos très affectueux, Bernadette Aumont

Isabelle 07/03/2014 09:26

Chère Bernadette, Merci de tes encouragements. Je suis heureuse que tu apprécies le blog et qu'il te fasse un peu mieux supporter la vieillerie ... Je t'embrasse fort,