Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 09:18
Bébés  Erasmus : la révolution sexuelle made in Europe.

Bébés Erasmus : la révolution sexuelle made in Europe.

"Où trouver l'amour au XXIe siècle ? Les sites de rencontres et les applications sur smartphones fonctionnent certes bien, mais il se trouve que les jeunes gens recherchant l'amour de leur vie n'ont qu'à s'enrôler dans le programme universitaire d'échanges européens", annonce avec humour le journal britannique The Independant.

Dessin de Falco

Un étudiant Erasmus sur quatre a rencontré son partenaire lors de son séjour à l'étranger, a révélé aujourd'hui la Commission européenne, et le programme européen d'échange universitaire a même contribué à la naissance d'un million de bébés depuis son entrée en vigueur en 1987.

En plus de favoriser l'esprit d'entreprise, la mobilité et la maîtrise des langues étrangères, le programme Erasmus, popularisé par le film de Cédric Klapisch "L'Auberge espagnole" (2002), a des conséquences sur la vie privée de ses étudiants. Selon une étude rendue publique par l'exécutif européen, 27% des anciens étudiants Erasmus disent avoir rencontré leur conjoint ou partenaire actuel pendant leur séjour à l'étranger. Une situation comparable à celle de Xavier, le personnage principal de "L'Auberge espagnole", qui finira par partager sa vie avec Wendy, sa colocataire britannique, après moult péripéties.

Déjà en 2011, l'écrivain italien Umberto Eco affirmait au journal La Stampa qu'Erasmus avait lancé une "révolution sexuelle européenne" . En effet, Erasmus favorise plus globalement les couples de nationalités différentes, puisqu'un tiers (33%) des anciens étudiants sont concernés, soit trois fois plus que les étudiants n'étant pas partis à l'étranger (13%).

Mais c'est sur le marché de l'emploi que les étudiants Erasmus font la différence, car ces voyages leur donnent aussi des atouts supplémentaires dans leur recherche d'emploi... L'expérience à l'étranger est jugée déterminante par les employeurs et permet notamment de développer la curiosité, la confiance en soi et l'aptitude à résoudre les problèmes. Quelques 64% des employeurs interrogés jugent l'expérience à l'étranger comme importante pour être embauché, contre seulement 37% en 2007. Des conclusions opportunes alors que l'Union européenne envisageait de réduire le budget consacré à Erasmus. Finalement, il a été augmenté de 40% pour la période 2014-2020.

Par ailleurs, la nomination fin août de Federica Mogherini, 41 ans, comme future chef de la diplomatie européenne, a mis les projecteurs sur les talents issus du programme Erasmus. L'Italienne avait fait sa thèse portant sur l'islam et la politique au cours d'un séjour à Aix-en-Provence, dans le cadre d'Erasmus.

Actuellement, environ 10% des jeunes Européens étudient ou se forment à l'étranger grâce à des soutiens publics et privés, selon les données de la Commission. Environ 5% d'entre eux bénéficient d'une bourse Erasmus. L'enquête rendue publique lundi, est la plus importante en son genre, elle a été réalisée dans 34 pays. Près de 80.000 réponses ont été recueillies, à la fois d'étudiants et d'entreprises.

du Figaro.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne - dans Société
commenter cet article

commentaires

achat kamas 14/10/2014 12:21

On en veut plus traité de cette manière. Merci.

Françoise 13/10/2014 10:08

Voir que des Jeunes n'hésitent pas à "bouger" pour étudier ça fait plaisir. Et de savoir que le budget n'a pas été amputé c'est aussi une satisfaction!

une terrienne 13/10/2014 17:52

Vous avez tout à fait raison.