Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 18:54

       img0111

 

 

 

         Zhang, Qingli, le satrape qui dirigeait le Tibet, d'une main de fer depuis cinq ans, vient d'être remplacé. Célèbre pour le caractère imagé des injures dont il abreuvait le dalaï-lama ("un chacal en robe de moine"), ce dur n'avait pas hésité à écraser dans le sang le soulèvement de Lhassa en mars 2008.

 

          Son successeur, Chen Quanguo, un économiste modéré, n'a pas sa brutalité : lors de son discours inaugural, il s'est abstenu de toute attaque contre le leader tibétain en exil. S'agit-il d'un tournant  vis-à vis de l'épineuse question tibétaine ? Après la manière forte, un modèle plus consensuel axé sur le développement économique ?

 

          C'est un schéma que l'on a pu observer au Xinjiang en 2010, quand le sanguinaire numéro un Wang Lequan (auprès de qui Zhang Qingli a d'ailleurs appris le métier de tyran) a été remplacé par une figure nettement plus modérée. Pékin a peut-être décidé de tenter une approche plus soft vis à vis de minorités ethiques du Grand Ouest ?

 

Ursula Gauthier, pour le Nouvel Obs

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Jérémie 17/10/2011 11:54


Bonjour, cet article me laisse un peu dubitatif: s'agit-il vraiment d'une bonne nouvelle? Certes, un tyran laisse sa place à un responsable plus politiquement correct. Pourtant, les deux obéissent
aux injonctions du pouvoir central; ils sont les pièces d'une même stratégie de long terme destinée à mater le tibet. La réaction consistant à applaudir l'arrivée de ce 2e bonhomme est exactement
celle que souhaite provoquer Beijing: considérer cet évènement comme une amélioration, alors que la situation a énormément empiré dans l'absolu depuis 10 ans...


une terrienne 20/10/2011 19:02



Cher lecteur assidu, votre commentaire nous offre une lecture évidemment plus pessimiste de ce changement. Votre vision des choses est probablement la bonne. La bonne nouvelle reste néanmoins que
le Tibet va un peu souffler avec l'arrivée de ce responsable plus politiquement correct, comme vous le dites. Mais il serait intéressant que d'autres lecteurs réagissent ... à vos plumes, donc .