Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 11:20

img1551                                                   

                                                       MORT   D’UN   MEC   BIEN

 

 

        Patrick ROY, député (PS) du Nord ,est mort mardi 3 Mai, après avoir lutté contre un cancer du pancréas. Il avait 53 ans.


       Patrick Roy, « le trublion à la veste rouge » était connu à l’Assemblée pour ses coups de gueule et son esprit frondeur qui faisaient de lui une des personnalités les plus identifiables mais aussi l’une des plus attachantes de l’hémicycle .

      Cet instituteur né à Denain en 1957, militant politique et syndicaliste élu député en 2002,et maire en 2008, était un indiscipliné notoire. Et un homme de cœur et de conviction. Les Denaisiens, par milliers, lui ont rendu un émouvant  hommage. Il avait eu le courage et l’honnêteté de leur annoncer sa maladie en décembre. Avec son inimitable charisme fait de sincérité et de simplicité. Tous ont voulu témoigner par leur présence leur attachement à ce défenseur des gens modestes, généreux et à l’écoute, qui leur disait : « J’ai un amour immense pour Denain. Jamais je n’aurai voulu être maire d’une autre ville ».

       Et puis, cet iconoclaste avait une autre passion, celle de la musique, du rock métal  précisément. Il avait créé dans sa ville un festival, les Métallurgicales, qui lui permettait de réconcilier la culture ouvrière du Nord et sa passion pour le hard-rock . On est loin de l’univers de l’establishment Parisien…

     A Paris, justement, il se battait à l’Assemblée, entre autres, dans le groupe d’études sur l’amiante qu’il présidait. On y retrouvait sa ténacité  pour faire avancer les dossiers en faveur des victimes .

     Le 15 Mars, dans un rare moment de rémission que lui a permis la maladie, il fit un retour dans l’hémicycle, tout en courage et en dignité. Les députés, émus, l’ont salué d’une formidable "standing ovation" .Il s’était adressé à eux et venait de conclure par ces mots : « Dès demain, je redeviens un opposant farouche, mais je vais vous le redire : je vous aime toutes et tous. La vie est belle ! »

 

     Patrick Roy , ou la pratique de la politique telle qu’on l’attend aujourd’hui …

   

Partager cet article

Repost 0
Published by dumieuxsurterre.over-blog.com - dans Politique
commenter cet article

commentaires