Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 10:19

 

                                Le micro-don : une nouvelle forme de solidarité

 

             On connaissait le micro-crédit, voici maintenant le micro-don: un don de quelques centimes d’euros. Le principe est le même : faire beaucoup, mais avec de toutes petites sommes. Sur le principe des petits ruisseaux qui forment les grandes rivières, les micro-dons, additionnés les uns aux autres, représentent une opportunité de financement de plusieurs millions d'euros pour les projets associatifs d'intérêt général ou d'utilité publique.

             Le micro-don existe déjà en Amérique centrale et en Grande-Bretagne. En Suède aussi, où c’est sur le net que le micro-don connaît son développement le plus avancé. Et depuis quelque temps, il fait ses premiers pas en France, où l’on découvre cette nouvelle forme de solidarité.

 

           C'est au cours d'un voyage au Mexique, que Pierre-Emmanuel Grange, informaticien français de 32 ans installé aux Etats-Unis, a découvert le système du micro-don à une caisse de super-marché. L'idée en est simple: lorsque vous passez en caisse, la caissière vous propose d'arrondir le montant de votre panier et la différence va à une oeuvre de charité.

Pierre-Emmanuel Grange trouve l'idée géniale  et se met en tête de l'implanter en France.

De retour à Paris, il démarche  les grandes surfaces pour tenter de vendre son idée, mais celles-ci tardent à se bouger. Il se tourne alors vers l'Angleterre où l'idée existe déjà depuis 20 ans sur les bulletins de salaire ( the payroll giving), dispositif qui donne la possibilité  au salarié  d'arrondir chaque mois son salaire afin de reverser la différence de quelques centimes au profit d' une association. En Angleterre, 20 millions de livres ont déjà ainsi été collectées et reversées à diverses oeuvres.

           Encouragé par cet exemple outre-manche qui  se révèle être une déclinaison de l'"arrondi à la caisse", Pierre-Emmanuel Grange  décide de développer à son tour cette idée en France, et fonde MicroDon en Juin 2010. L'entreprise Eutelsat Communication sera la première entreprise française à  accepter de mettre en place le principe de "l'arrondi solidaire".

 

         MicroDON, entreprise de l'économie sociale et solidaire, est donc la toute première à se lancer sur le marché français.Le premier dispositif de don sur salaire en France, développé avec ADP, acteur majeur dans la gestion de la Paie et des Ressources Humaines gérant mensuellement 2,5 millions de bulletins de paie.

       L'Arrondi Solidaire est un outil de collecte de micro-dons simple, proposé aux salariés des entreprises clientes d’ADP. Porté par l’entreprise, proposé sans obligation aux salariés et valorisé au sein d’une stratégie RSE (Responsabilité Sociale ds Entreprises) existante (ou émergeante), il permet d’impliquer les collaborateurs et de renforcer le positionnement citoyen et solidaire de l’entreprise.

Le principe est :
> un prélèvement chaque mois des arrondis du net à payer du bulletin de salaire des salariés volontaires,
> la possibilité pour le salarié d’ajouter une somme forfaitaire de 1 à 5 euros,
> la possibilité pour l’employeur d’abonder le dispositif à 100% ou plus.

Le programme propose un projet clé en main à l’entreprise qui comprend :
> un pré-choix des associations et une contractualisation accompagnée
> un portail web sécurisé d’inscription et de gestion pour les salariés
> un dispositif packagé de communication pour inciter au don
Fort de ce premier succès, le don sur salaire va maintenant s'ouvrir à d'autres prestataires de paie : le premier à suivre est CEGID.

Les autres prestataires de paie devraient suivre, les DRHs vont se positionner sur ce type de collecte et la France devrait rattraper son retard pour atteindre le potentiel estimé à 95 millions d'euros : l'équivalent d'un Téléthon

 

       Le micro-don via Internet :

 

       Le développement rapide de l'internet et plus particulièrement du commerce en ligne vont favoriser le développement global du micro-don. En effet, le micro-don correspond à une nouvelle possibilité pour chaque citoyen d'exprimer sa générosité dans des actes du quotidien. Plus en phase avec les caractéristiques de consommation du 21ème siècle : spontané, fréquent.

        Des initiatives d'entreprises aident les organisations caritatives à atteindre un nouveau type de donateurs en proposant aux internautes de faire des micro-dons lors de leurs achats sur internet.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dumieuxsurterre.over-blog.com - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Daudinlander 11/04/2011 18:18


Astucieux, intéressant et efficace! Mais que ce ne soit pas un prétexte à ne plus faire de "macro-dons"...