Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 08:45

img033
             Innover en période de crise?

 

Rien de plus simple selon les ingénieurs, pour qui les périodes difficiles sont souvent l'occasion de multiplier les prouesses.

 

Aujourd'hui, ces inventions portent un nom: les produits «smart». Traduit en français, cet acronyme donne à peu près ceci: "simple, facile à entretenir, abordable, fiable et commercialisé au bon moment".

 

Ces produits "smart" correspondent parfaitement aux exigences des marchés d'aujourd'hui: d'un côté, des économies avancées qui doivent réduire leurs dépenses publiques et, de l'autre, des pays émergents où la classe moyenne aspire à consommer plus sans avoir encore les moyens de s'offrir des voitures suréquipées ou des smartphones dernier cri.

Les produits "smart" ne sont pas uniquement des produits de grande consommation. Une turbine à gaz peut être "smart", de l'appareillage médical, des bâtiments ou les nouvelles technologies de l'information aussi.
Les questions environnementales et énergétiques sont majeures dans cette approche, qui intègre aussi une exigence de recyclage à faible coût.

 

Dans certains laboratoires de pays émergents, cela débouche sur des inventions à la Géo Trouvetou assez cocasses: des mini-ponts en bois recyclé pour franchir les caniveaux quand ils débordent à la saison des pluies, des systèmes de poulies solaires pour remonter l'eau des puits ou des réseaux Wi-Fi construits avec du grillage de récupération.

Plus pointus, des chercheurs explorent aussi l'idée de produire de l'énergie par les simples mouvements du corps avec des prothèses qui relèvent davantage de la mécanique de précision que de l'électronique de pointe. Certaines prothèses fixées sur une jambe arrivent à recharger des téléphones portables.

La palme du «smart product» original revient sans doute à ces clubs de fitness qui s'équipent de machines de cardiotraining produisant de l'électricité pour leur propre réseau électrique. Le premier à y avoir pensé est un Français vivant à Hongkong. Il a aussi imaginé des micro-éoliennes sans seuil de vitesse critique (notre photo) et un Motorwave pour récupérer l'énergie des vagues, très simple de conception...

 

                                       Smart et green à la fois.

Par Christophe Doré, le 30/12/11

pour Le Figaro

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne - dans Nouvelles technologies
commenter cet article

commentaires