Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 22:01

 

 

        Dans les 10 années à venir, près d'un tiers des pays touchés se préparent à entrer dans une phase d'élimination du paludisme

 

 

           Le paludisme atteint 40 % de la population mondiale et entrave le développement économique et social des populations les plus pauvres. Il est, aujourd'hui encore, responsable de 781 000 décès par an. Un chiffre inacceptable pour une maladie que l'on sait parfaitement prévenir et soigner. Et pourtant, le rapport du Partenariat Roll Back Malaria, présenté lors du Forum organisé cette semaine à Seattle par la fondation Bill & Melinda Gates, incite à l'espoir. Car ce document révèle qu'un nombre croissant de pays vise l'élimination du paludisme et que trois États ont déjà été certifiés exempts de cette maladie par l'Organisation Mondiale de la Santé, au cours des quatre dernières années.

 

         Le rapport "Éliminer le paludisme - Leçons du passé et perspectives d'avenir", a été rédigé par le Programme mondial de lutte contre cette maladie de l'OMS, à partir de données collectées dans toutes les régions du monde. Il souligne que sept pays ont interrompu la transmission locale de la malaria et se battent pour empêcher sa réintroduction, tandis que dix autres réduisent actuellement sa transmission, afin d'atteindre l'objectif de zéro cas. Le rapport décrit plus précisément la situation de neuf États - sur les 108 pays et territoires dans lesquels le paludisme est endémique - qui se préparent à entrer dans la phase d'élimination de la malaria.

 

        Cibles ambitieuses


      Ces résultats réjouissent le Dr Robert Newman, directeur du Programme mondial de lutte contre le paludisme de l'OMS : "Une amélioration des tests de diagnostic et de la surveillance a permis de préciser la situation sur le terrain et a démontré qu'il existait des pays qui cherchent à éliminer le paludisme dans toutes les régions du monde où il est endémique", a-t-il déclaré. "L'OMS suit régulièrement ces progrès et s'assure que ces pays sont soutenus dans leurs efforts à devenir exempts de paludisme."

 

     Il faut rappeler que le développement d'un certain nombre d'interventions contre le paludisme a permis de sauver environ 1,1 million de vies rien qu'en Afrique, au cours des dix dernières années, et de réduire de 38 % le nombre de décès dus à cette maladie. Cette dynamique, ainsi que les résultats qu'elle a engendrés, ont encouragé de nombreux pays à essayer de franchir les étapes menant à l'élimination du paludisme. Et cela laisse entrevoir la possibilité que dix nouveaux pays puissent rejoindre le groupe des nations exemptes de paludisme à brève échéance.


       Un premier succès pour le Partenariat Roll Back Malaria. Il avait, en effet, défini des cibles ambitieuses, dont l'élimination du paludisme d'ici fin 2015 dans huit à dix nouveaux pays, incluant tous ceux de la région européenne définie par l'OMS. "En poursuivant la campagne pour un accès universel aux outils de lutte contre le paludisme, dont les moustiquaires imprégnées d'insecticide, la pulvérisation dans les domiciles à effet rémanent, les tests de diagnostic et les traitements efficaces contre la maladie, les pays pourront réduire la transmission du paludisme de manière spectaculaire", selon le Pr Coll-Seck, Directrice exécutive de Roll Back Malaria.

 

       Les prochaines années devraient donc confirmer les progrès en cours dans la lutte contre cette maladie.


Par

 

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne - dans Santé
commenter cet article

commentaires