Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 13:32

   En préparation dans les labos,ces produits vont révolutionner le marché dans les prochaines années.

 

Des tuyaux qui s'auto réparent

Un tuyau percé qui se colmate de lui-même? C'est aujourd'hui une réalité grâce aux matériaux supramoléculaires .  Au CNRS, le laboratoire Matière molle travaille à la mise  au point de ces matériaux, dont les liaisons entre les atomes sont de nature physique et non chimique. 

Ainsi, lorsque le plastique est cassé, il suffit de rapprocher les deux bords pour que les liaisons entre les atomes se reforment. Le  laboratoire a signé un accord avec Arkema, la branche chimie de Total.

© Arkema/CNRS 

arkema


© ARKEMA

"A terme, toutes sortes d'articles pourraient être réutilisés après avoir été cassés ou  fissurés grâce à "l'auto-cicatrisation", explique Christian Collette, le directeur R&D d'Arkema. Le groupe réfléchit également à des applications pour le vernis et les adhésifs.

 

Sortie estimé : 2 à 5 ans.

 

 L'essayage virtuel :

Même si les ventes de vêtements sur Internet connaissent un véritable boom (+31 entre Juillet 2007 et juin 2008 selon l'IFM), rete le problème de l'essayage.

Le site Internet de La Redoute propose déjà de créer un 

mannequin en 3D à partir de ses mensurations mais il 

sera bientôt possible d'aller plus loin.

 

Des chercheurs coréens du i-Fashion Technology Center ont réussi à récréer un double virtuel  

presque parfait.

 

En quelques secondes, la machine scanne votre silhouette sous toutes les 

coutures et crée un hologramme. 

Ce système est déjà en test dans plusieurs boutiques de Séoul, où les clients peuvent essayer 

les habits en tapant la référence de l'article sur un écran. Encore mieux : le logiciel indiquera 

quelle taille choisir en fonction de ses mensurations.

 Sortie estimée : 1 à 2 ans

 

Une pâte réparatrice des os :

Les fractures nécessitent souvent des opérations 

longues avec un risque d'infection non négligeable. 



Une équipe britannique de l'université de 

Nottingham a remporté en décembre dernier 

un prix d'innovation médicale pour son invention : 

une pâte pour réparer les os fêlés.

 

Elle serait utilisable dans les cas de lésions osseuses importantes, avec plusieurs

 

fractures ou des morceaux isolés.

Une pâte réparatrice des os      Technique :

La pâte, de la texture du dentifrice, est injectée à l'endroit de la fracture et se solidifie 

au bout de 15 minutes. Sa structure poreuse permet ensuite à l'os naturel de se 

régénérer.

 

 

 

Le professeur Kevin Shakesheff, qui vient de monter sa start-up nommée 

 

 

 

RegenTec, prévoit une mise sur le marché aux Etats-Unis pour 2013.

Sortie estimée : 1 à 2 an


  

 

Un blouson pour recharger son portable

Avec 4 milliards d'abonnés au téléphone portable  dans le monde, les innovations affluent dans le  secteur. Un des principaux problèmes reste l'autonomie de ces appareils, toujours plus  consommateurs d'énergie.

Des vêtements capables de récupérer l'énergie  dégagée  lors des mouvements sont déjà sortis des laboratoires. 

Il existe ainsi des dispositifs intégrés à des  semelles ou à un sac à dos. 

Le Georgia Institute  of Atlanta a mis au point une fibre hybride combinant du Kevlar et des nanofils de zinc.

 

Le blouson pour recharger son portable

 Le professeur  Zhong Lin Wang montre un prototype de microfibre génératrice d'électricité © Georgia Tech Photo / Gary Week.


Sortie estimée : 3 à 5 ans

Au-delà des vêtements, ces fibres high tech pourraient également être incorporées dans des rideaux ou des toiles de tente, de manière à transformer l'énergie du  vent ou les vibrations sonores en courant électrique.

 

   de www.salonstechnologiques.com

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne - dans Nouvelles technologies
commenter cet article

commentaires