Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 15:26

 

....pour le bien des petits et des grands


Crèche-intergénérationnelle-pour-le-bien-des-petits-et-des-grands
Lorsque bébé arrive à la maison se pose très vite la question qui fâche. Quel mode de garde choisir pour qu’il s’épanouisse au mieux ? Et en la matière, la bonne nouvelle nous vient aujourd’hui tout droit de la ville de Saint-Etienne qui propose à ses habitants, une solution originale : celle de la crèche intergénérationnelle.

 

Une petite pause lecture sur les genoux de mamie. Un petit cours de bricolage avec papie. Autant de souvenirs inoubliables gravés dans nos mémoires. Aujourd’hui malheureusement, de plus en plus de petits enfants vivent loin de leurs grands-parents. Et le lien entre les générations se fait de plus en plus ténu. Sauf en certains endroits privilégiéscomme dans cette crèche de Saint-Etienne.

Favoriserlasolidaritéentreadministrés

 

Depuis octobre 2011, elle accueille 20 petits bouts âgés de 3 mois à 3 ans. 20 bambins qui jouent, chantent, mangent et font leurs siestes… au rez-de-chaussée d’un foyer-résidence pour personnes âgées« Les Hortensias ». Une bien belle manière de mettre en application la politique de la ville de lutte contre l’exclusion et les discriminations tout en favorisant la solidarité entre administrés. « Les enfants permettent aux aînés de rester actifs et ces derniers participent à la socialisation des plus jeunes », explique la municipalité. « C’est un bonheur de les avoir là, ça nous fait beaucoup de bien », témoigne Louise, 80 ans. Simone, elle, a 90 ans. Mais, elle ne s’en laisse pas conter. Chaque jour, elle participe aux ateliersorganisés avec les enfants. Repas, lecture, cuisine, chant, jardinage. « Ca distrait. Ce n’est pas bon de rester calfeutré dans son appartement, tout seul, sans bouger », précise la nonagénaire.

Uneexpériencequiprofiteàtous

 

Du côté des « p’tits matrus » (comprenez « les enfants » dans le parler stéphanois) le bilan de ces premiers mois est aussi positif. « Depuis qu’ils côtoient les personnes âgées, les enfants sont plus apaisés, plus calmes et aussi beaucoup plus attentifs », assure Viviane Giordani-Faure, la directrice de la crèche. Ces mamies et ces papies nouvelle génération, pas de doute, les petits les ont adoptés.

Face au succès de l’entreprise, la ville de Saint-Etienne a décidé de multiplier les actions intergénérationnelles. Ainsi les élèves d’une classe de CE2 de la ville suivent leurs cours dans une résidence pour personnes âgées un jour par mois. L’occasion pour les séniors de transmettre leur savoiraux plus jeunes. Dans un lycée de la ville par ailleurs, ce sont les élèves qui enseignent à leurs aînés quelques bases d’informatique.

La bonne nouvelle, ce serait peut-être que ce genre d’initiatives pleines de bon sens se développent, partout en France… et dans le monde !

Anneliese Still, pour newzitiv.com

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne - dans Philosophie de vie
commenter cet article

commentaires