Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 16:57

           

                                        Le joker allemand agricole

 

        Pourquoi les agriculteurs d'outre-Rhin sont-ils prospères ? Réponse : la plupart méthanisent le fumier et autres résidus végétaux. Le procédé procure une cascade d'avantages : la production de Diogaz est vendue ou utilisée sur place pour le chauffage ou pour produire de l'électricité. Mieux : une partie du produit fermenté, appelé le " digestat ", est un fertilisant alternatif aux engrais chimiques. Mieux encore : ces centrales louent de plus en plus leurs services aux agglomérations proches. Du coup, les agriculteurs allemands, qui monopolisent 70% de la méthanisation européenne, ont réinventé leurs business plans,
 

 

        Les autorités françaises qui avaient liquidé cette fîlière méthane à la fin des années 1970 mettent aujourd'hui le paquet pour la sortir du néant. Objectif : multiplier respectivement par 4 et par 7 l es productions rurales d'électricité et de chaleur en dix ans.

 

                                                        

                                         Vive les algues !
  

       Elles ont les couleurs de l'arc-en-ciel et des noms de jeunes filles : spiruline, chlorelle ou odontelle. Elles se nourrissent de lumière et de nos déchets : nitrates, phosphates, CO2. Elles poussent dans des "raceways", piscines à ciel ouvert, ou protégées dans des "photobioréacteurs ", tubes de verre, dont le plus grand atteint 500 kilomètres en Allemagne.

Ce sont les micro-algues, organismes de quelques microns qui seraient dotés de macro-pouvoirs. Sur les 60.000 espèces identifiées, les chercheurs en maîtrisent une dizaine. Dont ils extraient protéines, huile, oméga 3 et pigments dont les caroténoïdes, utilisés pour favoriser le bronzage, ou la phycocianine, seul pigment bleu naturel.
Leurs promesses : des molécules immunostimulantes en remplacement des antibiotiques, des antiradicaux naturels pour les crèmes solaires et mieux, des produits anticancer.  

                                                                 L'or bleu.

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne
commenter cet article

commentaires