Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 14:01
La Maison des BABAYAGAS

La Maison de Babayaga
(nom issu d'un conte russe)
La Maison des Babayagas,
sera une maison de femmes âgées, solidaires et citoyennes. Pour de multiples raisons, le nombre de 17 femmes est retenu.
 Le public visé sera composé de personnes ayant une habitude de vie collective: militantes associatives, etc.
Chaque usagère aura son lieu personnel, (studio avec kitchenette et salle d'eau), bien insonorisé où elle continuera à mener sa vie personnelle. De grands locaux collectifs, cafeteria, salle polyvalente, bibliothèque, atelier, laverie, seront à leur disposition ainsi qu'un petit jardin.
 
Cette Maison est voulue par ses initiatrices :
Autogérée :
Pleinement autonomes, refusant l'assistanat, les Babayagas gèreront leur maison elles-mêmes, n'acceptant d'aide extérieure que le moins possible et pour palier leurs forces déclinantes.
Solidaire: c'est dans la solidarité de leur vie ensemble qu'elles s'aideront à bien vieillir, les soins du corps - gymnastique, balnéothérapie, massages etc y aidant -
En cas de nécessité, l'aide des divers services oeuvrant au maintien à domicile sera naturellement sollicité. Elles s'aideront aussi à mourir dans le respect et la dignité préservés.
Citoyenne: Loin de s'enfermer en ghetto, les Babayagas seront ouvertes sur la ville en termes de services - soutien scolaire, aide aux jeunes femmes, à celles qui ont des difficultés avec le français, transmission et échanges réciproques de savoirs et de traditions, initiation au SEL etc … sans oublier la culture : concerts, expositions, jours de réception conviviale interculturelle, intergénérationnelle et ... gastronomique. Elles interviendront, selon le choix de chacune, dans la vie associative de la ville. Elles accueilleront, dans la journée, tous ceux et celles qui voudront participer, avec les mêmes aspirations qu'elles, à la vie de la Maison.
Ecologique : La protection phonique et thermique sera garantie par des matériaux écologiques, l'eau chaude fournie par panneaux solaires. Son fonctionnement comportera une gestion rigoureuse de l'eau, des énergies et des déchets. Ces dames créeront du lien et du bien et œuvreront à la cohésion sociale de leur quartier. Refusant le social martyr elles inventeront le social ludique. La vieillesse n'est pas forcément un naufrage.
La première de ces maisons ouvrira à Montreuil (93) au cœur de la ville, tout près du métro Mairie de Montreuil. La municipalité a voté à l'unanimité la mise à disposition d'un terrain sur lequel l'OPHLM étudie la réalisation de ce projet, soumis au Conseil Général du 93.
Si ce projet très novateur et humaniste vous intéresse ou si vous voulez le soutenir financièrement, n'hésitez pas à contacter une des trois femmes responsables de cette très belle initiative.
Article réalisé par
Reportage mis à jour Septembre 2005
Copyright © 2000+ Actualités Solidarité
Tous droits réservés.
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by dumieuxsurterre.over-blog.com - dans Sociologie
commenter cet article

commentaires