Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 18:59

Le dalaï Lama reste optimiste pour l’évolution de l’humanité

 

Le dalaï lama, chef spirituel des Tibétains, s’est dit « optimiste » quant à l’évolution de l’humanité après le « siècle de violence » que fut le 20e siècle, samedi lors d’une visite en Finlande.

« Je suis optimiste quant à l’évolution de l’humanité vers la maturité », a assuré le dalaï lama au cours d’une conférence donnée à Espoo, à l’ouest d’Helsinki, à l’invitation de l’Association culturelle tibétaine de Finlande.

« Le siècle dernier, nous avons connu beaucoup d’inventions et de développements. Mais en même temps, nous avons connu le plus grand nombre de personnes tuées par la violence », a souligné le prix Nobel de la paix.

Si bien que le 20e siècle « est devenu un siècle de violence », selon lui.

Mais, estime-t-il, désormais « partout dans le monde les gens sont dégoûtés par la violence ». Une évolution qu’il illustre par « le mouvement vers l’abandon des armes nucléaires ».

En outre, « au siècle dernier, jusqu’à la fin du siècle, personne ne parlait d’écologie, les gens ne pensaient qu’au développement matériel », a relevé le dalaï lama en saluant la prise de conscience à l’échelle planétaire des menaces contre l’environnement.

Le chef spirituel a expliqué que « les problèmes rencontrés en ce début de siècle, comme le terrorisme, proviennent du passé ».

Pour les éviter, dit-il, « nous devons faire plus d’efforts en matière d’éducation » de la jeunesse.

L’un des principaux maux qui menacent l’humanité est l’accroissement de sa population, selon le dalaï lama qui prône un contrôle des naissances.

« Le meilleur moyen de contrôler les naissances, c’est qu’il y ait plus de moines ! »,  a-t-il ajouté dans un éclat de rire.

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne - dans Sociologie
commenter cet article

commentaires