Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 18:51
PRESENTATION :
 
Médecin, attaché des Hôpitaux de Paris, docteur émérite en cardiologie, en nutrition, spécialiste en hygiène alimentaire, ainsi que directeur de la revue Nutrition Pratique, le Docteur Frédéric Saldmann est le fondateur et principal dirigeant de sociétés de conseil pour l’industrie agro-alimentaire (Équitable, Sprim...).
 
Dans son ouvrage « Le meilleur médicament, c'est vous ", le docteur Saldmann nous livre, une liste de mouvements, de gestes et d’aliments qui soignent, pour gagner en bien-être et en espérance de vie.
 
TRIBUNE LIBRE :
 
     Être optimiste, c’est bon pour la santé ! Les optimistes font de vieux os !
 
La durée de vie est largement supérieure du côté des optimistes. Les études l’ont prouvé et c'est important de mettre en valeur ces résultats car jusqu’en 2009, date à laquelle trois Prix Nobel ont été récompensés pour leurs découvertes, nous pensions qu'il n'y avait pas de lien entre longévité et bien-être. Nous pensions alors qu’il s’agissait d’une fausse réalité et que notre espérance de vie dépendait uniquement de nos gènes.Le pessimisme et l’optimisme jouent beaucoup sur notre corps. Bien plus qu’on ne le croit d'ailleurs  ! L’optimisme joue sur notre espérance de vie mais aussi sur notre rapport à la maladie.
De nombreuses études ont été faites sur l’effet placebo. Comment des personnes à qui l’on donne du sucre plutôt que le traitement médical arrivent-elles tout de même à aller mieux, voire à guérir totalement ? Celles sur qui l’effet placebo fonctionne fabriquent leurs propres médicaments. Il existe donc une vraie force du mental, une force qui soigne. L’optimisme est un moteur de guérison.
 
Nous parlions précédemment de trois prix Nobel et de leurs découvertes. Ces découvertes concernent les télomères. Plus concrètement, qu’est-ce que c’est ? Les télomères sont des petits manchons qui se trouvent aux extrémités de nos chromosomes. Plus ils sont longs, plus nous vivons longtemps et en bonne santé et, plus ils sont courts, plus notre espérance de vie sera courte et plus nous serons prédisposés à être atteints de maladies cardio-vasculaires ou de cancers. Ces télomères sont notre âge biologique. Mais ce qui est incroyable c’est qu’en dix mois, si on modifie une série de paramètres dans la vie quotidienne, on peut rallonger ces
    télomères, et donc notre durée de vie et surtout améliorer notre santé.
 
Le bien-être et le bonheur sont deux des critères primordiaux à prendre en compte dans ces changements. Parmi les facteurs de bien-être, on retrouve bien sûr : l’amour, la famille, les amis, mais aussi la passion qu’on peut avoir pour son métier ou un loisir qui nous permet de nous réaliser et de ressentir du bien être et du bonheur !
Nous sommes comme des montres automatiques, nous nous rechargeons dans le mouvement.
 
Il faut savoir qu’en trois semaines de vacances, nous perdons vingt points de QI ! En revanche,si l'on fait trente minutes d’exercice physique chaque jour, sans s’arrêter, on réduit de 40% les risques de cancers, d’Alzheimer et de maladies cardio-vasculaires. Au bout de vingt minutes, ce n’est pas loin de 1 004 molécules protectrices qui sont libérées. C’est l’activité qui nous permet de travailler sur nous-même et d’avancer en bonne santé et pour longtemps.
 
Dr. Frédéric Saldmann, aux Journées du "Printemps de l'Optimisme" de Mars 2017.

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne
commenter cet article

commentaires

Jérémie 21/04/2017 11:58

Si je comprends bien... ce blog rallonge notre espérance de vie !! :-))

Merci à vous Isabelle, la terrienne !!

Une terrienne 21/04/2017 20:16

Tout le plaisir est pour moi, Jérémie !