Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 18:07

ULULE, le leader français du financement participatif prendra ses quartiers dans le Marais avec une boutique «collaborative». L'occasion de revendiquer durablement la portée concrète de ses projets, qui prennent souvent d'abord vie virtuellement.

Le français Ulule, un des principaux acteurs du financement participatif en Europe, a décidé d' ouvrir sa première boutique le 22 septembre. L'entreprise y vendra notamment des produits issus du «crowdfunding», ce système de financement qui permet à n'importe quel internaute de soutenir un projet via des dons ou des prêts aux contreparties variées (part au capital, réductions, cadeaux…).

Les visiteurs pourront repartir avec les soins pour homme Ho Karan, le sac de voyage Loupp, le jeu de jokari Bloom, ou encore le jeu pour fabriquer des histoires Lunii.

La programmation du lieu évoluera tous les deux mois, et permettra de discuter avec les créateurs de projets initiés sur Ulule ou d'assister au lancement de nouvelles campagnes, sélectionnées grâce au vote des internautes. Pour Mathieu Maire Duposet, directeur adjoint de l'entreprise, il s'agit d'une suite logique pour Ulule qui se voit comme un «incubateur virtuel d'idées».

Le financement participatif gagne du terrain

Pour les start-up, l'innovation passe de plus en plus souvent par la case crowdfunding. En 2015, près de 300 millions d'euros ont été levés en France grâce au financement participatif, selon le pointage de Compinnov pour le Financement Participatif France. Face à d'importants acteurs comme l'américain Kickstarter, Ulule s'est fait une place sur le marché français puis européen en hébergeant notamment des projets grand public dans les domaines de la création culturelle ou de la solidarité.

Depuis sa création en 2010, plus de 14.000 initiatives ont été financées grâce à la collecte de près de 61 millions d'euros auprès des internautes. Pour les start-up qui s'y frottent, la plateforme sert de véritable rampe de lancement. Offrant une solution alternative à la course au soutien des banques et investisseurs, le financement participatif leur apporte aussi de la visibilité.

« Nous n'arrivions pas à trouver de prêts auprès des banques et lancer la production de nos produits, malgré un bon accueil critique», explique Laure Bouguen, fondatrice de la marque de soins bio pour hommes Ho Karan, présentée à la boutique Ulule. La campagne lancée en décembre 2015 était donc, pour l'entrepreneuse, «un peu un appel de détresse et une vraie stratégie, qui a permis de lever des fonds, de convaincre une banque et de gagner en visibilité auprès d'early adopters [adopteurs précoces, ndlr] qui sont restés fidèles à la marque depuis».

Du côté des investisseurs et des cabinets de tendance, les plateformes de financement participatif permettent de repérer les précurseurs et de garder un coup d'avance sur les produits de demain.

Dépasser la «hype», installer un modèle?

L'entreprise au hibou souhaite s'installer plus largement dans le paysage français: « Nous n'avons pas vocation à faire de la distribution, explique Mathieu Maire Duposet, directeur adjoint d'Ulule, mais si ce test fonctionne, nous pourrions le développer dans d'autres villes de France ou pays d'Europe où nous sommes également présents». Si le lieu a d'abord «vocation à faire vivre la communauté», un pourcentage des ventes réalisées en boutique sera toutefois reversé à la plateforme.

En mettant en avant ses succès et leurs histoires, Ulule espère aussi valoriser son activité et ses spécificités auprès du grand public, qui la confond parfois avec le e-commerce. «Nous restons fondés syr une mécanique de financement qui comporte sa part de risque, car certains projets échouent par la suite. Mais certains utilisateurs croient qu'ils achètent un produit sur Ulule comme ils le feraient sur Amazon», explique le directeur général d'Ulule. «Je ne dis pas que l'on ne fera jamais ce genre de chose, mais pour l'instant, ce n'est pas notre ambition.» Lancée

Lancée en 2010, Ulule compte plus de 14 500 projets et un million d'inscrits, contributeurs ou initiateurs de projet. En six ans, plus de 60 millions d'euros ont été récoltés et de beaux produits ont vu le jour. Comme ce navire mis à l'eau par l'association SOS Méditerranée afin de venir en aide aux migrants. Le projet voulait récolter 100 000 euros, il en a reçu 250 000. A ce jour, plus de 3 000 vies ont ainsi pu être sauvées (!). "Un projet à forte valeur communautaire", souligne Ulule face à ce succès. "On est fier de tous les projets qu'on accompagne car on travaille avec des gens passionnés auxquels on transmet un peu de notre expertise pour réaliser leurs rêves", résume Mathieu Maire du Poset, surtout fier d'être un leader européen qui a le vent en poupe et fait jeu quasi égal avec les mastodontes américains.

Gros plan sur 3 projets issus d'Ulule.

La fabrique à histoires de Lunii

L'enfant choisit quatre éléments pour composer son histoire : un héros, un univers, un personnage et un objet. Une fois qu'il a fait sa sélection, l'histoire se lance sur ce drôle d'appareil coloré qui rappelle les vieux transistors. Et c'est parti pour 3 à 6 minutes de conte. Au total, 48 récits sont disponibles à fabriquer. Il est aussi possible d'aller en télécharger d'autres sur le site internet via la connexion

Prix : 59,90 € - Plus d'infos sur www.lunii.fr - Dès 3 ans

Le jean made in France de 1083.

C'est la première marque à relancer le jean Made In France. 1083 comme la plus longue distance possible qui sépare l'usine de fabrication (Marseille) du point de livraison en France. Initialement, 1083 voulait aller chercher 100 préventes pour lancer la production de ses jeans et la startup a fini sa campagne avec plus d'un millier et 100 000 euros collectés. Ils ont depuis relancé un projet pour des t-shirts en coton made in France. Grâce au financement participatif du jean, 1083 a pu embaucher une vingtaine de personnes et ouvrir une usine à Romans-sur-Isère.

Prix : à partir de 89€ le jean - Plus d'infos sur www.1083.fr

Les labyrinthes 3D d'Inside 3

Six niveaux de difficulté dans cet étrange cube. Il s'agit en fait d'un "labyrinthe à l'aveugle" dans lequel il faut amener une petite bille à travers six niveaux que vous ne voyez pas. Le plan est inscrit sur l'une des faces du cube, il va vous falloir vous projeter dans l'espace en 3 dimensions pour y parvenir. Toute une gamme de cubes selon la difficulté recherchée est disponible (novice, régulier, mortel). Ils ont collecté plus de 130 000 euros pour leur casse-tête. Un projet industriel qui a réussi à profiter de la campagne participative pour aboutir à un produit réel à créer en R&D. Aujourd'hui, ce cube diabolique s'exporte dans le monde entier.

Prix : à partir de 10,90€ - Plus d'infos sur www.insidezecube.com.

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne - dans Entreprises
commenter cet article

commentaires