Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   Editorial

Et bien, c'est simple : l'idée est que nous ne pouvons plus accepter de nous laisser tyranniser par la politique du négativisme tous azimuts qui fait que l'on ne nous parle que de ce qui va mal, alors que partout dans le monde et à tout instant, des milliers de gestes, de paroles, de décisions, d'évènements, d'hommes sont porteurs de positif, d'espoir, de générosité, de progrès, d'humanité. Il est grand temps de se bouger : à nous de les chercher, de les débusquer, d'y prêter attention, et surtout d'en parler autour de nous.

Nous ne sommes pas programmés pour désespérer de tout. Nous sommes aussi capables du meilleur.

Mettons en route la spirale du "mieux sur terre" pour en finir avec la spirale infernale du négativisme et tous ensemble nous en sortirons vainqueurs, plus humains et  plus heureux encore !!!

Isabelle, une terrienne

Visitez Nos Sites Amis

18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 18:44
La poliomyélite enfin éradiquée en Inde.

La poliomyélite enfin éradiquée en Inde.

Enorme succès de la campagne de vaccination contre la polio en Inde ! Depuis trois ans, aucun cas de polio n'a été enregistré, le stade à partir duquel il est possible de parler d'éradication de ce virus. C'est l'annonce du site indien de l'Organisation mondiale de la santé.

La poliomyélite a fait trembler nos grands parents et condamné à l'infirmité - avec des conséquences graves sur les membres inférieurs - des millions d'êtres humains. Maladie infectieuse et contagieuse, elle provient d'un virus à ARN qui se transmet par voie oro-fécale. Si l'hygiène permet de limiter l'épidémie, seule l'invention du vaccin, aux Etats-Unis au milieu des années 1950, ouvrit la voie à son éradication. La mise au point du vaccin fut l'une des avancées médicales les plus importantes de l'après-guerre mondiale.

Depuis, la vaccination de masse a permis d'éradiquer cette maladie de la plupart des pays du monde. Au début du 21ème siècle, elle ne subiste plus que dans quelques pays, alors que l'OMS s'était fixé l'objectif de son éradication totale en 1988, en visant les pays d'Afrique et d'Asie où elle sévissait encore. Pays après pays, le virus a été vaincu. En 2013, il ne reste plus que trois pays d’endémie (Afghanistan, Nigéria et Pakistan), alors qu’ils étaient plus de 125 en 1988. Le nombre des cas de poliomyélite a diminué de plus de 99% depuis 1988, passant de 350 000 à 223 cas notifiés en 2012, affirme l'OMS. L'Inde était toutefois le principal centre d'épidémie, avec près de 5000 nouveaux cas recencés en 1994 et où entre 3 et 4 millions de personnes souffrent des séquelles de cette maladie. Tant qu'il restera un réservoir de virus, chez des enfants infectés, le risque d'un redémarrage de l'épidémie en cas de rupture de la couverture vaccinale existera. D'où l'intérêt d'une éradication totale.

Depuis le début de cette campagne d'éradication du virus, l'OMS estime qu'elle a permis d'éviter une infirmité majeure à dix millions de personnes et que l'administration conjointe de vitamine-A lors de la vaccination a évité la mort d'un million et demie d'enfants. L'assaut final, en cours et qui pourrait aboutir en quelques années, vise à éradiquer simultanément tous les types de poliomyélite – dus aux poliovirus sauvages et aux poliovirus dérivés de souches vaccinales.

LA ROUGEOLE RECULE AUSSI

Une énorme campagne de vaccination a donc été lancée en Inde, sous l'égide de l'OMS, financée entre autres par la Fondation Gates, mobilisant plus de deux millions d'auxiliaires médicaux capables d'administrer le vaccin à près de 170 millions d'enfants par an, notamment sous une forme orale plus sûre. Le dispositif mis en place comprend près de 40.000 centres agréés et capables de détecter tout enfant atteint et n'a pas négligé de mobiliser les autorités morales ou religieuses afin de convaincre tous les parents de vacciner leurs enfants.

Le dernier cas recencé de poliomyélite remonte désormais au 13 janvier 2011. Le succès de la campagne a également permis d'améliorer considérablement la vaccination contre la rougeole. Une maladie qui tue encore plus de 150.000 enfants par an dans le monde, dont le tiers en Inde. Un chiffre en régression, puisque l'on comptait plus d'un demi-million de victimes en l'an 2000. Mais, comme pour la polio, l'efficacité de la vaccination dépend du pourcentage d'enfants vaccinés. En dessous de 95%, il y a toujours un risque épidémique.

par Sylvestre Huet, pour Libération.

Partager cet article

Repost 0
Published by une terrienne
commenter cet article

commentaires

pivin jacqueline 19/02/2014 13:53

Very good news indeed !